Home / Interview / Ekipio: le média qui explore le futur du droit

Ekipio: le média qui explore le futur du droit

Ekipio banniere

Grâce à Internet nous pouvons écouter des émissions et des débats juridiques. Sur LexWeb, nous avions déjà parlé de la radio Amicus radio la première Webradio de décryptage et d’analyse de l’actualité juridique. Aujourd’hui, c’est avec un grand plaisir que nous parlons d’Ekipio un podcast entièrement dédiées aux innovations au sens large et leurs applications sur l’écosystème juridique. Les fondateurs de ce podcast ont eu la gentillesse et m’ont fait l’honneur de répondre à mes questions.

1/ Comment est né le projet Ekipio?

Hahaha, c’est une très bonne question ! On en a reparlé entre nous récemment et chacun dit que l’autre est à l’origine du projet… du coup on n’est pas d’accords ! Ce sur quoi on s’accorde, c’est sur le fait qu’on a tous les deux une formation en droit et une longue expérience comme juriste en entreprise, qu’on adore les nouvelles technologies et l’innovation, qu’on a adorés nos études de droit, mais qu’on est très frustrés par certains aspects de notre boulot. On a le sentiment que ce sont des professions où il est rare de trouver des gens épanouis, enthousiasmés par ce qu’ils font, et qui ne se posent pas la question de leur reconversion. Et cette situation nous gonfle parce qu’on a l’impression qu’il suffirait de pas grand chose pour que les professionnels du droit soient les cool guys ! Le droit touche à tous les aspects de la société : il est forcément intéressant ! Et pourtant quand les non-juristes entendent les mots “droit”, “loi” ou “avocat, c’est synonyme pour eux de choses complexes, abstraites, de vocabulaire incompréhensible, et au fond très ennuyeux. Nous on est persuadés qu’il faut changer l’emballage et tout le monde s’accordera à dire que le bonbon qu’il contient est savoureux. On avait déjà lancés une newsletter en partant du constat qu’on n’aimait pas lire les newsletters d’avocats qu’on recevait et qu’on le faisait juste pour se tenir informés. On s’est dits qu’on pouvait lancer notre newsletter avec des petites brèves hebdomadaires orientées autour des nouvelles technologies et du droit, et écrites comme quand on se parle entre nous. Ça a bien marché et du coup on a décidé de le compléter avec un podcast sur des sujets plus longs. Déjà parce qu’on reçoit des emails toute la journée, et qu’il faut utiliser d’autres moyens pour communiquer. Ensuite, parce qu’on a grandi avec les libres antennes à la radio, et on se fait plaisir à enregistrer tous les deux. Et pour nous, c’est vraiment ça le plus important !

2/ Quels sont les thèmes abordés sur Ekipio?

Au départ, on voulait parler d’innovation technologique et de droit au sens large. L’idée c’était de présenter une technologie dont on entend parler, d’expliquer de façon concrète en quoi elle consiste, de présenter les problématiques juridiques qu’elle soulève, et de voir comment elle peut être utilisée par les professionnels du droit pour mieux travailler. Et rapidement, on a eu envie de rencontrer des personnes qui gravitent dans l’univers du droit, qu’ils soient professeur de droit ou étudiant, juriste ou avocat, magistrat ou fondateur de startup ! Le seul dénominateur commun c’est que ces personnes aient une approche innovante dans leur pratique quotidienne, que ce soit l’utilisation de nouveaux outils, ou bien de nouvelles méthodes de travail, d’une nouvelle organisation, etc. On est donc passés de l’innovation technologique à l’innovation tout court assez naturellement. Pour avoir travaillé dans des grands groupes pendant de longues années, on ressent le poids du “c’est toujours comme ça que ça a marché, pourquoi changer ?”. Du coup, les gens qui ont réussi à faire quelque chose de différent et de le tenir sur la durée, nous intéressent énormément : quel a été leur déclic ? comment ils ont insufflé ce changement ? comment ça se traduit en pratique ? C’est eux qu’on a envie de mettre sous les lumières pour que les personnes qui nous écoutent puissent se reconnaître et essayer elles-mêmes de changer les choses dans leur quotidien.

3/ A quels types d’auditeurs Ekipio s’adresse t-il?

A tous ceux qui veulent bien nous écouter ! De 7 à 77 ans, on prend ! Plus sérieusement, c’est une question qu’on s’est posés au tout début et qu’on n’a jamais vraiment tranchée entre nous mais à laquelle l’évolution du podcast a finalement répondu. On se demandait sous quelle angle se présenter : est-ce qu’on se travestissait en lançant un énième podcast sur les nouvelles technologies et que derrière on glissait quelques références au monde du droit ? Mais si on faisait ça, on se mettait sur un créneau avec des gens qu’on écoute (donc qu’on risquait de copier sans aucune valeur ajoutée) et qui le font déjà largement mieux que nous. On pense par exemple à Studio404 et au Rendez-vous Tech qui sont vraiment là depuis longtemps, à un haut niveau et avec une grosse communauté derrière eux… on n’avait pas envie de se positionner sur le même créneau qu’eux ! Et en même temps, si on choisissait d’assumer le côté “univers du droit”, on prenait le risque de ne s’adresser qu’à des gens intéressés par le droit et encore, que ceux qui sont près à reprendre une dose avant ou après d’aller bosser. Du coup, ça faisait une grosse barrière à l’entrée et on prenait le risque de décourager pas mal de monde. Au final, on s’est concentrés sur la production de contenu et on a regardé qui nous suivait. On est un média très jeune, mais on se rend compte qu’on a une très grosse majorité de personnes de l’univers du droit, avec pas mal d’étudiants ! Ça nous a surpris mais en réalité ils écoutent plus de podcast que les gens de notre âge, donc c’est un format plus naturel pour eux. On a aussi des gens qui nous écoutent et qui nous ont faits des retours pour nous dire que c’était cool, parce qu’ils comprenaient ce qu’on raconte, qu’ils aimaient bien, et que ça leur donnait des idées pour leur propre poste !

4/ Qui sont les intervenants sur Ekipio?

Déjà nous deux ! Philippe et Olivier, on est deux juristes avec une bonne dizaine d’année d’expérience derrière nous. Et ensuite, on invite des gens pour faire leur portrait échanger avec eux sur leur vision du monde du droit et de l’innovation. On essaie de viser le plus large possible et en même temps de croire dans nos invités. On veut pas se retrouver à inviter des directeurs juridiques qui nous racontent les mêmes projets de transformation technologique, avec les mêmes logiciels, et les mêmes cabinets de consulting. Déjà parce que ce n’est pas quelque chose qu’on écouterait et ensuite parce que si tout le monde fait la même chose, où se trouve l’innovation ?

Ensuite, on a deux personnes qu’on adorerait pouvoir interviewer parce qu’on les trouve très inspirants ! On adorerait interviewer Maitre Eolas parce que c’est le premier blog d’avocat qu’on a découvert quand on était encore étudiants, et que créer un blog d’avocat en 2004, c’était un vrai changement. Ensuite, on adorerait échanger avec Maître Kami Haeri dont le rapport collaboratif est une source d’inspiration pour toutes les professions juridiques. Une fois qu’on les aura interviewés on pourra être satisfaits de ce qu’on a faits !

5/ Peut-on dire qu’Ekipio s’inscrit dans une démarche de vulgarisation du droit?

Oui et non. Pour l’instant le podcast n’a pas vocation à expliquer les règles de droit aux gens qui n’ont pas de connaissances juridiques. On est plutôt dans une démarche de swagisation du droit ! On est là pour dire que si on change les codes de communication on peut parler de droit sans en avoir l’air, et en rendant l’échange intéressant. Et que si nous on peut le faire, tout le monde peut le faire aussi !

Merci à l’équipe d’Ekipio pour cette interview. Vous pouvez retrouver Ekipio à cette adresse http://www.ekipio.com ou sur l’application smartphone de votre téléphone (Podcast sur Iphone ou Castbox sur Android), ou directement sur soundcloud

Ekipio_400x400

 

About LW

Check Also

Bunka on ne se lasse jamais d’apprendre avec un chatbot

Philippe Hoang qui était déjà intervenu sur LexWeb pour nous parler d’Ekipio le podcast juridique ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *