Home / Droit et Big Data

Droit et Big Data

Transhumanisme ou l’homme éternel

Heberger image LexWeb consacré cyberjuriste de l’année 2015 par l’ADIJ

L'homme augmenté

Transhumanisme ou technoprogressisme, peu importe la sémantique, ces termes désignent avant tout des hommes et des femmes technologiquement modifiés. De là à parler de Cyborg, il n’y a qu’un pas. La première organisation transhumanisme a été fondée par Max More en 1992, elle prône l’adhésion à l’idée du progrès perpétuel, la volonté de transformation de soi et surtout l’adhésion au fait que le développement de l’intelligence artificielle est inévitable, mais également souhaitable. Six ans plus tard Nick Bostrom et David Pierce fondent la World Transhumanist Association. Prenant le nom de Humanity+ en 2008, cette association souhaite fédérer les transhumanistes du monde entier. Désormais le transhumanisme est partout. Une Université de la silicon valley  lui est même dédiée (Singularity University). Les élections présidentielles américaines de 2016 comptent parmi les candidats des transhumanismes convaincus à l’image de Zotlan Istvan avec  le parti baptisé le “Transhumanist Party”. La bio-révolution est en marche pour ne plus souffrir, ne plus vieillir… au final, pour devenir immortel.

Read More »

Et si on oubliait Google ?

Heberger image LexWeb consacré cyberjuriste de l’année 2015 par l’ADIJ

Droit à l'oubli

Google, c’est six milliards de recherches, quatre milliards de vidéos, 500 millions d’emails consultés chaque jour et surtout des milliards de données personnelles accessibles à tous en seulement quelques clics. Mais voilà : certains internautes préféreraient voir toutes les informations les concernant disparaître totalement du plus populaire des moteurs de recherche. Publications de décisions judiciaires, parcours professionnels, photos peu avantageuses, voici un petit florilège des données circulant sur les pages Web du géant américain. Par ailleurs, l’affaire “Prism”1 nous a appris que Google nous espionne et que la firme n’est pas prête à nous oublier, d’autant que, tout comme Facebook ou Twitter, elle nie le droit européen en raison de l’extraterritorialité de son activité.

Finalement, coup de théâtre le 30 mai dernier : Google met à la disposition des internautes européens qui le désirent, un formulaire leur permettant de renseigner les informations qu’ils souhaitent voir supprimer. Retour sur les raisons du changement de politique de Google.

  Read More »

  1. révélations de l’ancien employé de la CIA, Edwards Snowden, sur le programme de surveillance “Prism” permettant au FBI et à la NSA de récupérer des informations sur tous les utilisateurs de Google, Facebook, Twitter etc. []

Biométrie et libertés individuelles

Heberger image LexWeb consacré cyberjuriste de l’année 2015 par l’ADIJ

Biométrie

« Montre-moi ton corps et je te dirai qui tu es ». Cette formule résume assez bien les conséquences juridiques de la collecte de nos données corporelles par l’instauration de systèmes biométriques. En effet, la biométrie recouvre l’ensemble des procédés tendant à identifier un individu à partir d’une ou plusieurs de ses caractéristiques physiques, physiologiques ou comportementales.

Read More »