Votre avocat en vidéo avec Visio-Avocats

La crise de la Covid 19 oblige les professionnels du droit et plus particulièrement les avocats à utiliser davantage les outils numériques. Les restrictions sanitaires mises en place accentuent la distanciation entre les justiciables et la justice. C’est dans ce contexte qu’a été fondée en avril 2018 la startup Visio-Avocats, proposant aux avocats un service sécurisé de visioconférence et de paiement. L’équipe de Visio-Avocats a eu la gentillesse de répondre aux questions de LexWeb.

1. Bonjour. Comment est né le projet Visio-Avocats ?

Maître Vincent DURAND, fondateur du cabinet « Active Avocats », convaincu de l’opportunité qu’offre internet pour outiller les avocats, est le fondateur de Visio- Avocats. Depuis plus de 5 ans, il participe et s’intéresse à la révolution digitale de sa profession. Son crédo est de proposer des outils digitaux sécurisés et français, dédiés à la profession d’avocat.

2. Pourriez-vous nous présenter l’équipe de Visio-Avocats ?

Après avoir testé en 2016 avec succès des solutions digitales au sein de son propre cabinet d’avocat, Maître Vincent Durand se rapproche en 2018 de deux entrepreneurs talentueux lyonnais du digital, Xavier de CONTENCIN et Guilhem BERTHOLET pour fonder le site Visio- Avocats.

L’équipe se compose également de « deux mousquetaires » : Valentin Petitclerc qui est responsable marketing et de Amaury Rossero qui gère le développement commercial et la relation client.

3. Pourriez-vous nous décrire comment se déroule une séance de visioconférence avec le client d’un avocat ?

Il s’agit d’une solution simple et innovante :

1-          Invitation par mail pour rejoindre la visioconférence

Depuis l’interface 100 % accessible sur smartphone, tablette ou ordinateur, l’avocat invite ses prospects, clients et/ou confrères pour accéder à une visioconférence suite à un simple email d’invitation.

2-          Synchronisation des invitations sur les agendas

Les participants et l’organisateur peuvent profiter des rappels automatiques de leurs agendas sans changer ses habitudes.

3-          Possibilité de demande du paiement de la consultation par visio

L’avocat peut indiquer un honoraire avant ou après sa consultation afin d’assurer son rendez- vous en toute sérénité.

4-          L’entretien : une visioconférence professionnelle

L’avocat a accès à des fonctionnalités spécifiques pour les professionnels à savoir un module de prise de notes qui construit le compte-rendu de fin de visio. Il peut aussi profiter de fonctionnalités habituelles comme le partage d’écran, le tchat, l’envoi de documents…

5-          Le suivi de la visioconférence

Un historique des visioconférences reste accessible dans le temps, l’avocat disposera d’un suivi professionnel de toutes les visioconférences réalisées.

Le service fonctionne par abonnement, d’une valeur de 29 € HT/mois, sans engagement, avec 15 jours d’essai gratuit. À noter qu’une offre découverte est en cours sur ce début d’année 2021 à 9 € HT/mois pour le premier mois avec les 15 premiers jours offerts.

4. Comment les données des avocats et des clients sont-elles préservées avec ce nouvel outil ?

Sur nos serveurs sécurisés européens, sans aucune utilisation et volonté d’utilisation.

5. Comment s’effectue le paiement du client ?

Le paiement s’effectue via un module sécurisé Stripe directement intégré au système d’invitations en visio. L’avocat peut donc demander le règlement d’un honoraire à l’invitation. Le participant recevra un lien de paiement dans un premier temps. Ce n’est qu’une fois son entier règlement que ce même invité reçoit le lien pour participer à la visioconférence. Par contre si l’avocat le souhaite il peut aussi demander un règlement à la fin de la visioconférence.

6. Selon vous, la crise de la Covid 19 a- t-elle permis aux avocats de s’emparer des nouvelles technologies ou cela avait déjà été amorcé avant ?

On ne peut pas généraliser à tous les avocats. Certains, comme Vincent Durand, avaient amorcé cette démarche avant cette crise. Peu par contre c’est vrai, car nous rencontrons encore beaucoup d’avocats qui n’ont pas encore pris la vague numérique.

7. Pensez-vous que l’utilisation de la visioconférence par les avocats est une manière de reprendre la main sur le marché du droit face aux legaltech ?

Je n’aime pas trop la notion de « face aux legaltechs » car elle traduit une opposition. Les avocats sont des personnes avant tout engagées dans les rapports humains. Leurs missions sont primordiales car elles traitent de sujets majeurs pour leurs clients. Depuis des années je suis témoin de cet engagement qui se traduit très souvent par des heures et des heures de travail et de recherches. Les legaltechs se veulent être des outils servant à rendre plus efficient ce temps et cet engagement.

Après il est vrai que la visioconférence a permis à beaucoup d’avocats de continuer leur activité pendant ces phases de confinement.

Merci à l’équipe de Visio-Avocats

visio avocats

Vous pouvez retrouver Visio-Avocats à cette adresse : https://www.visio-avocats.com/

LW

Express Your Reaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

5 réflexions sur « Votre avocat en vidéo avec Visio-Avocats »

  1. Eh oui, de nombreux professionnels ont dû réadapter leur travail en vue des différentes restrictions imposées à cause de la crise sanitaire. Je crois que chaque domaine commence peu à peu à s’en sortir, non ?

  2. Je trouve cet article bien intéressant car je ne connaissais pas du tout. Cela semble encore plus adapté en période de crise sanitaire.
    J’ai une amie qui a justement dû faire appel à un avocat et les honoraires sont pour elles hors de prix. Elle doit à chaque fois compter une nouvelle consultation, alors que visio-avocats.com permet un abonnement sans engagement.

  3. Beaucoup de personnes pensent qu’il reste difficile de consulter un avocat (comme une chose impossible). Et je crois que ceci va changer certains points de vue, alors laissez-moi vous faire un grand merci les amies.

  4. Lorsqu’on parle d’avocats, on parle aussi de clients. Alors il faut chercher tous les moyens possibles pour satisfaire ces derniers. Pour ma part, ma mère est avocate et c’est moi qui gère ses clients en lignes.

  5. Il faut dire que l’arrivée de la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus a engendré de nombreux changements dans chaque domaine. Donc, on pourrait dire que c’est un mal pour un bien, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *