Theolex la legaltech spécialiste de l’analyse juridique des données nécessaires à la conformité réglementaire et aux enquêtes pénales internationales.

Permettre l’analyse des risques auxquelles les entreprises et les avocats s’exposent en cas de non respect des règles conformités voilà en quoi la legaltech Theolex fait la différence. Madame Martine Dolladille fondatrice de a eu la gentillesse de répondre aux questions de LexWeb.

  1. Bonjour. Pouvez-vous nous présenter Theolex ?

Theolex est un outil analytique stratégique destiné aux avocats, aux entreprises internationales, aux régulateurs et aux professionnels du droit et de compliance.

Il leur permet d’analyser les risques de sanctions auxquels les entreprises sont confrontées en matière de conformité, d’enquêtes réglementaires et de résolution des litiges et enquêtes. Lorsqu’elles font l’objet d’une enquête menée par un régulateur, Theolex leur permet de négocier une sanction potentielle en comparant leur situation aux accords antérieurement conclus.
Concernant les régulateurs et les professionnels du droit, il permet de centraliser et comparer les accords négociés des principaux régulateurs dans les juridictions qui sont les plus actives, notamment les États-Unis et France.

2. Pouvez-vous nous présenter l’équipe de Theolex ?

Theolex initialement crée par une petite équipe d’ingénieurs et de juristes au sein du groupe Société Générale, est devenue une start up indépendante en juillet 2019. L’équipe est constituée aujourd’hui de 4 ingénieurs, dont 2 experts en data science, et d’une équipe de développeurs pour la partie technique . Au niveau juridique, Theolex s’appuie sur l’expertise d’avocats internationaux expérimentés dans la défense des entreprises dans le cadre des litiges et enquêtes internes transfrontalières, dont principalement Joydeep Sengupta de Mayer Brown à Paris et Pierre Servan-Schreiber, ancien membre du Conseil de l’Ordre de Paris et auteur du livre « Deals de Justice ».

3 Quel est le cœur de l’offre de Theolex  ?

Le cœur de l’offre se situe au niveau des accords de justice négociée avec les autorités (notamment Françaises, Américaines et autres) dans le cadre de la criminalité financière.

4. Pouvez-vous nous parler de votre collaboration avec le cabinet Navacelle ?

L’idée de collaboration avec Navacelle est née de notre intérêt commun d’offrir des services juridiques innovants qui accompagnent la profonde transformation du monde juridique en leur permettant de bénéficier des performances des nouveaux outils numériques.

Navacelle nous apporte sa confiance et son soutien en tant que client dans la solution que nous proposons.

5. Pourquoi aujourd’hui plus qu’hier l’intelligence artificielle est devenue un outil indispensable dans le secteur juridique ?

La forte judiciarisation du monde économique s’accompagne d’une augmentation croissante du volume d’informations et d’une complexité à traiter qu’il n’est plus possible d’absorber par des techniques classiques. L’IA permet d’augmenter de façon exponentielle les capacités naturelles de l’intelligence humaine à savoir la mémoire et le raisonnement logique. Elle ne se substitue pas à cette intelligence, elle est au service du développement de l’expertise juridique requise pour faire face aux nouveaux défis.

6. Selon vous, quel est l’avenir des legaltech sur le marché du droit ?

L’avenir des legaltech est entièrement corrélé à l’avenir du monde de droit . Elles accompagnent l’accélération soudaine du passage du monde papier jusqu’à aujourd’hui privilégié par le monde juridique au monde totalement digitalisé de demain. Les nouvelles technologies ne sont pas une fin en soi ; elles ne peuvent supporter les changements profonds de la société que si elles sont porteuses de sens pour les professionnels du droit.

Un grand merci à Madame Martine Dolladille

Vous pouvez retrouver Theolex à cette adresse https://fr.theolex.com/

 

LW

Express Your Reaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

4 réflexions sur « Theolex la legaltech spécialiste de l’analyse juridique des données nécessaires à la conformité réglementaire et aux enquêtes pénales internationales. »

  1. Et si l’action n’est pas explicitement consentie, mais simplement déduite d’un comportement humain ? Est-ce que la limite est encore tenue ? Car je crois qu’il existe un cas qu’on ne peut pas traiter avec. Merci à vous.

  2. En ce moment, je trouve que presque tous les bureaux d’avocats sont devenus partenaire de Theolex. La raison, il reste difficile de récolter les informations juridiques sans ce dernier. N’est-ce pas ? Merci à vous.

  3. Merci beaucoup pour votre partage. J’aime beaucoup l’idée de faire des analyses concernant les risques. Qui plus est, je m’y connais dans ce domaine d’évaluation des risques même si ce n’est pas en relation avec le droit et tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *