Legal desing

Le droit va vous donner le sourire avec Imagine

Legal desing

Le Legal Design est en pleine expansion depuis ces dernières années. Nous avons déjà abordé le sujet à l’occasion de la parution de notre dernière revue sur LexWeb. Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir l’équipe d’Imagine spécialisée dans le Legal Desgin qui est l’art de présenter le droit en image. Mais pas uniquement. J’ai eu le plaisir et la chance de m’entretenir avec les deux fondatrices d’Imagine : la présidente Kristina LAZATIAN et Carole WALTER TOUZRI qui est Directrice générale. Elles ont toutes les deux eu la gentillesse de répondre aux questions de LexWeb.

1.   Pouvez-vous nous dire comment est né le projet Imagine ? 

Notre agence Imagine est le fruit d’un parcours entrepreneurial qui a démarré en 2018. Alors que Kristina et moi-même étions encore étudiantes en Master, la question de l’accès au droit nous passionnait. Nous avons donc commencé à publier sur une page Facebook des bulletins d’information en droit social, des schémas qui résument des points de cours pour simplifier l’accès à des informations essentielles telles que le licenciement, le contrat de travail, la rémunération, etc… Au cours de ce Master, nous nous sommes aussi liées d’amitié avec Victor Birgy avec qui nous avons lancé notre première entreprise : La Law Box. Nous avons créé ensemble, et avec le soutien de l’ERAGE (Ecole d’avocats de Strasbourg), la première box des étudiants en droit pour accompagner les juristes de demain sur les compétences les plus demandées par les recruteurs (intelligence collective, agilité, créativité, etc) grâce à des fiches méthodologiques réalisées selon la démarche du Visual design et des goodies funs pour un côté ludique. La Law Box nous a permis de faire connaître notre univers qui a suscité de nouvelles demandes de professionnels du droit qui ont perçu le pouvoir du legal design pour révolutionner leur pratique et mode de fonctionnement. Allen&Overy, un grand cabinet d’avocat, nous a notamment approché pour travailler sur un programme de conformité à l’attention de leur client qui serait enfin lu, compris et appliqué. Après le succès de ce projet, nous nous sommes mises à rêver avec Kristina d’un monde nouveau où le droit serait accessible, intelligible, engageant, et opérationnel. Imagine est alors née en décembre 2019. Imagine est une agence de legal design qui a pour vocation de rendre le droit enfin accessible, compréhensible et opérationnel grâce à la méthodologie du design thinking appliqué au droit. Le design thinking est utilisé depuis de nombreuses années par les entreprises pour créer des produits et services innovants : aujourd’hui le droit se l’approprie pour offrir enfin une expérience utilisateur positive du droit.

2.   Quelle définition peut-on donner du legal design ? Est-ce un outil permettant de l’accès au droit ?

Le Legal design est souvent perçu comme une explication du droit à travers d’infographies. Pour nous, les infographies et tout support visuel (schéma, vidéo, logigramme…) ne sont qu’une partie immergée de l’iceberg. Le legal design, c’est avant tout un état d’esprit qui permet d’innover dans sa pratique quotidienne du droit en faisant preuve d’empathie. Le legal design est né en 2013 par la rencontre d’avocats de l’école de droit de Stanford et de designers de la d.school qui ont pour la première fois expérimenté une collaboration pour développer des solutions nouvelles et pertinentes d’accès à la justice. Pour faire simple, le legal design est l’application au monde juridique du mode de pensée des designers, de leurs outils et méthodes de travail pour créer une expérience du droit positive. C’est donc une discipline impliquant le partage de compétences et d’univers de différents professionnels.

Le legal design se définit par différentes strates :

  • le legal design visuel qui permet de communiquer et construire des messages simples et clairs à fort impact. Le texte va faire l’objet d’un traitement linguistique de l’information grâce au langage juridique clair puis un traitement graphique de l’information avec le design graphique,
  • le legal design de service qui va permettre d’imaginer de nouveaux services juridiques adaptés aux besoins des utilisateurs par l’adaptation aux nouveaux modes de consommation,
  • le legal design business qui va permettre de repenser son modèle économique pour s’adapter aux nouveaux besoins des clients notamment en termes de transparence et d’accessibilité,
  • le legal design organisationnel qui permet de concevoir des process organisationnels plus collaboratifs, plus agiles et efficaces,
  • le legal design systémique qui permet de repenser un service juridique ou étatique dans sa globalité en ayant une approche centrée utilisateur.

Le legal design est donc un mode de pensée qui va entraîner l’utilisation du langage juridique clair. Comment peut-on accepter que 91% des conditions générales de vente soient signées à l’aveugle alors que ces documents comportent des informations importantes sur le traitement de nos données ? L’accès au droit pour tout justiciable suppose de comprendre les textes, les contrats qui s’appliquent à eux. Et c’est ici que le langage juridique clair trouve tout son sens. En rendant les informations claires et compréhensibles, nous facilitons l’accès au droit. Nous simplifions une information complexe comprise par un faible pourcentage de la population. Simplifier ne veut cependant pas dire absence de sécurité juridique, bien au contraire ! Les termes complexes sont expliqués, le jargon juridique et les archaïsmes sont supprimés, les termes sont adaptés au destinataire. Le legal design peut être une réponse à l’illettrisme (750 millions d’analphabètes en 2016 contre 871 millions en 1994 selon l’UNESCO) . Ce fut le cas d’un contrat de travail qui a été rédigé sous forme de bande dessinée pour des ouvriers agricoles (pour la plupart analphabétes) en Afrique du Sud1. Ils signaient donc leur contrat à l’aveugle, ce qui n’était pas gage de sécurité juridique pour ces derniers. Dans ce cas, le dessin était la seule solution adaptée. Mais ce n’est pas une solution universelle, ce qui nécessite donc de s’adapter en permanence à son utilisateur, au contexte et à l’environnement de celui-ci.

Pour découvrir nos réalisations, c’est par ici : https://www.imagine.legal/nos-realisations

3.   L’agence Imagine est-elle considérée comme une legaltech ?

Une legaltech est une startup dans le milieu juridique. Elle se définit souvent comme l’ensemble des technologies au service du droit. Mais c’est surtout un écosystème qui cherche à répondre aux professionnels du droit en proposant des services innovants. De nouveaux besoins émergent, et les legaltech ont vocation à y répondre. Productivité, rapidité, réduction des coûts… autant de notions qui nécessitent de créer de nouvelles manières de travailler. Et le Legal design permet de répondre à ces besoins. Prenons l’exemple du legal design organisationnel qui permet de concevoir des process organisationnels plus collaboratifs, plus agiles et efficaces. Un nouveau process a été imaginé pour l’un de nos clients expert-comptable. Au sein d’un cabinet d’expertise-comptable, la collaboration et la coordination entre plusieurs services est omniprésente. Qui rédige le contrat de travail : le gestionnaire paie ou le juriste ? Comment le déterminer ? Des outils sont donc nécessaires pour assurer une organisation optimale du travail, sans perte de temps.

1 https://creative-contracts.com/clemengold/

Suite à plusieurs ateliers d’idéation impliquant toutes les parties prenantes pour identifier les différents problèmes et points de frustration, nous avons développé le concept du “Click & Learn” by Imagine : un document avec les informations essentielles en un seul coup d’œil avec un icône “+” qui permet à l’utilisateur d’avoir un complément d’information. Le résultat est sans appel : le temps de rédaction des contrats a été divisé par deux. Les services collaborent mieux et de manière plus agile.

Il ne fait aucun doute qu’un large panel de compétences est nécessaire, notamment la technologie qui va permettre de mettre en œuvre les solutions créatives imaginées pour apporter une réponse effective et durable à un problème.

4.   Concrètement quels sont les services et compétences d’Imagine qui permettent  une meilleure visualisation du droit ? A qui s’adressent-ils ? 

Pour répondre aux besoins de nos clients, l’équipe d’Imagine est pluridisciplinaire. Nous sommes entourés de designers, de développeurs, de spécialistes en legaltech, ou encore de neuroscientifiques. Et nous travaillons de manière collaborative pour générer un maximum d’idées !

Nous proposons deux types d’accompagnement.

La partie prestations comprend un accompagnement sur différents besoins : création de nouvelles offres innovantes, digitalisation d’un service, création de process organisationnels et collaboratifs, design de documents juridiques.

Le volet formation nous tient également à cœur. Transmettre notre vision et cette méthodologie est pour nous essentiel pour permettre à la pratique d’évoluer au quotidien. Notre formation est composée de 99% de pratique. Il ne fait aucun doute que ces notions sont bien mieux assimilées par la pratique et par des exercices créés sur mesure pour leur offrir une expérience authentique. A l’issue de la formation, un guide de formation est remis aux participants : à tout moment, ils pourront reproduire le process du design thinking sur une autre problématique qu’ils rencontrent. S’ajoute à cela un crédit d’heures de 2 heures pour les accompagner après leur formation et répondre à leurs questionnements.

Avocats, directions juridiques, experts-comptables… Nos prestations et  formations s’adressent à tout professionnel du droit et du chiffre qui souhaite innover dans sa pratique quotidienne du droit ! Mais pas que. Nous accompagnons également les incubateurs de start up afin qu’ils intègrent la démarche du design thinking dès la création de leur solution. Pour que celle-ci soit viable notamment, la solution doit répondre à un besoin précis et problématisé. C’est ici que notre casquette de consultant en design thinking intervient. Elle nous permet également de travailler sur des projets d’envergures tel que la question du développement durable à travers le design systémique. Autant de sujets passionnants sur lesquels nous avons la chance de travailler au quotidien !

Pour découvrir nos prestations : https://www.imagine.legal/nos-prestations

Merci à l’équipe d’Imagine pour cette interview

LW

Express Your Reaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

6 réflexions sur « Le droit va vous donner le sourire avec Imagine »

  1. Ça en fait des chemins, si j’ose dire. Et d’après ce que j’ai appris de la vie, c’est que nos vrais projets de vie semblent être ceux qui sont les plus insensés. Je vous félicite et je vous encourage à aller plus loin.

  2. C’est très intéressant ce nouveau point de vue sur le droit. En fait, je faisais partie de ces gens qui n’aiment pas du tout le droit parce que je ne sais rien de rien. Mais là avec Imagine, j’espère que je vais apprendre davantage et l’aimer un peu plus.

  3. Il faut le voir pour le comprendre, c’est sûr. Mais je suis heureuse d’apprendre autrement et beaucoup plus facilement. Merci de nous faire découvrir d’autres perspectives de ce genre. Et on espère retrouver d’autres moyens d’apprendre davantage le droit.

  4. Je trouve le design de documents juridiques particulièrement intéressant. Ces documents ont la réputation d’être complexes et ennuyeux. Or, un design attractif peut simplifier la compréhension et améliorer la lecture.

  5. En ce moment, avec ce fameux système LMD, avant l’obtention du diplôme de Master, il reste incontournable d’éviter l’élaboration d’un projet de fin d’études. Mais il est rare de trouver ce type de projet unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *